Le Clos du Lecteur

Association gérant la bibliothèque de Peaugres

[Achats de avril 2016]

tomates blogLe vrai goût des tomates mûres

de Patrick Sébastien

 

Le présentateur de France 2 se raconte dans un texte personnel, au sein duquel il évoque les valeurs perdues selon lui : la droiture, le partage, la vérité, le bon sens, etc. Patrick Sébastien nous parle avec poésie et humour de tout ce qui donne sens à nos vies.
La profession de foi revigorante d’un optimiste inconditionnel, qui regarde l’avenir en faisant vivre le meilleur du passé.

 

luoisblogLouis pas à pas

de Francis et Gersende Perrin

C’est le téléfilm Presque comme les autres diffusé sur France 2 qui nous a donné envie d’acheter ce livre paru en 2012 : Un témoignage empli d’amour, de combativité et d’espoir pour décrire les nombreuses difficultés liées à l’autisme.

L’écriture simple et délicate de ce récit, nous plonge dans le quotidien d’une famille presque comme les autres, avec ses difficultés, ses petits bonheurs… Elle nous fait  mesurer à quel point il est difficile et douloureux de devoir faire face au handicap de son enfant quand il faut aussi  franchir les barrières administratives, dialoguer avec un corps médical peu informé et pas du tout compréhensif….

Un récit qui donne à réfléchir sur le retard français en matière de détection et de prise en charge de l’autisme, pourtant déclaré Grande Cause Nationale 2012..

boj blogEn attendant Bojangles

de Olivier Bourdeaut

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.  Le narrateur est un petit garçon intelligent, qui vit la vie de ses parents ! Une vie de fêtes et de plaisirs perpétuels… .Le papa nous interpelle aussi de temps à autre, à travers ses carnets secrets, nous donnant la version adulte de l’histoire de cette étrange famille.

Un premier roman époustouflant, drôle, tendre, mais aussi déroutant. On est au cœur des fêtes et des plaisirs de cette famille atypique, on partage leurs fous rires mais aussi leur lente descente inévitable…

 

ours blogL’ours

de Claire Cameron

Inspirée de faits réels d’un couple décédé sous les griffes d’un ours, l’auteur a ajouté l’histoire de deux enfants fictifs qui se retrouvent seuls dans la forêt. La petite Anna, 5 ans, avec son langage d’enfant nous rend compte d’une soirée de camping qui vire au cauchemar… Avec son regard d’enfant, elle nous décrit sa vision des faits et tente d’y donner un sens. Elle nous donne ses impressions, nous décrit ses sensations et le lecteur comprend au-delà des mots de la fillette, l’horreur qui prend place à deux pas d’elle et qu’elle ne saisit pas…
Une lecture qu’il est difficile d’interrompre.Comment rester de marbre face à l’histoire de ces deux enfants en bas âge, livrés à eux-mêmes en pleine nature??? D’autant qu’Anna est une petite fille très attachante. Elle est maligne et débrouillarde pour son âge, mais surtout incroyablement courageuse. Malgré sa peur, elle parvient à se mettre à l’abri et à s’occuper de son petit frère.

 

enfants blogEnfants du diable

de Liliana Lazar

Ce roman nous plonge dans la Roumanie des années 80.  Lorsque la politique démographique menée par Ceausescu interdisait l’avortement et la contraception pour les femmes ayant moins de quatre enfants. Alors, les abandons d’enfants se multipliaient et ces « enfants du diable » étaient  internés dans des orphelinats

Elena Cosma est une sage-femme d’une quarantaine d’années qui vit seule à Bucarest. Elle, qui  accueille régulièrement des femmes enceintes qui ne désirent pas leur enfant, aimerait être mère. Aussi quand une veuve, lui demande de pratiquer un avortement, elle lui propose de déclarer l’enfant comme le sien. Ainsi nait Damian Cosma. Mais, alors que sa mère biologique vient régulièrement le voir, Elena, a peur de le perdre et demande sa mutation pour Prigor, un village dans la campagne profonde à l’autre bout du pays. Là, elle rencontre de nombreuses difficultés liées à la méfiance des villageois, mais aussi à la corruption et à la misère. Quand un orphelinat est créé, à proximité dans les murs d’une ancienne prison royale, elle doit soigner les « enfants du diable ». Bien que révoltée par leurs conditions de vie, elle agit en fonctionnaire disciplinée, prête  à tout pour garder son « fils ».
Elena, est un personnage trouble et pourtant attachant dans sa quête de maternité. Le décor est peint par petites touches mais terriblement réel au point de faire ressurgir de ma mémoire ces terribles images des orphelinats roumains diffusées par les chaînes de télévision après la chute Ceausescu …

Un livre organisé en courts chapitres, qui se lit très vite et qu’il ne faut absolument pas manquer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s