Le Clos du Lecteur

Association gérant la bibliothèque de Peaugres

[Achats de mars 2016]…avec beaucoup de retard

Outre bien sûr les livres des auteurs reçus lors de notre printemps des écrivains, nous avons sélectionné pour vous quelques nouvelles parutions, l’incontournable d’Ormesson bien sûr, mais aussi un thriller, un roman historique et bien d’autres… Mais commençons par celui qui m’a le plus émue:

haine blogVous n’aurez pas ma haine 

de  Antoine Leiris

Ce vendredi 13 novembre, Antoine Leiris est resté à la maison avec son fils pendant que sa femme assiste, comme des centaines d’autres fans, au concert des Eagles of Death Metal au Bataclan… Elle ne les rejoindra pas tombée sous les balles dequelques assassins…

Mais ce n’est pas l’histoire de ce terrorisme immonde que nous suivons ici, aucune violence, aucune colère dans ces 139 pages. Antoine ne veut pas offrir ce cadeau aux assassins: « Je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant, mais répondre à la haine par la colère, ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’aie peur, que je regarde mes concitoyens avec un œil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. »

Ce récit est celui d’un homme qui a perdu la femme de sa vie, d’un père qui, ravagé par le chagrin, doit pourtant continuer à vivre pour leur fils de 17 mois. Alors il s’attache au rythme de ce petit garçon. Il prépare ses repas, le conduit à la crèche, lui lit des histoires… Hélène est omniprésente dans la plupart de ces gestes quotidiens qu’ils faisaient ensemble où qu’il doit apprendre à faire … comme par exemple couper les ongles de son petit garçon…

Un récit  plein de tendresse, d’amour et d’émotion que je n’ai pas lâché et qui m’a fait verser plus d’une larme

illétré blog

 Illettré

de Cécile Ladjali

C’est l’histoire de Léo, un magnifique jeune homme de vingt ans qui habite au 7°étage d’une cité aux portes de Paris. Élevé par une grand-mère analphabète, il a quitté l’école très tôt pour travailler dans une imprimerie. Très vite il est redevenu illettré. Dès lors il vit avec un sentiment oppressant de honte qui l’isole de toute vie sociale. Léo est déchiré entre l’envie d’apprendre à lire et à écrire, de s’ouvrir aux autres et à la vie, et le réflexe récurrent, de se recroqueviller dans sa coquille, de se cacher des autres…

Un livre fort bouleversant qui traite avec beaucoup de sensibilité des incidences psychologiques de l’illettrisme.

d'Orm blogJe dirai malgré tout que cette vie fut belle       

  de  Jean d’Ormesson

Un livre de Mémoires, du Jean d’Ormesson tout craché.

Dans quatre grands chapitres, écrits sous la forme d’un procès, Jean d’Ormesson, égrène donc pour nous ses souvenirs indissociables de l’histoire de la France, de la littérature, du journalisme et de l’amour.

Un parcours brillant qu’il nous conte avec son érudition coutumière en maniant avec brio notre belle langue française.

Les inconditionnels de Jean d’Ormesson ne seront pas déçus.

nuit blogLa nuit derrière moi 

de Giampaulo Simi

 » J’ai une deuxième vie : celle de Furio Guerri, le monstre. « . C’est ainsi que commence la confession du héros de ce livre, commercial dans une société d’imprimerie, bien sous tous rapports. Soigner son sourire et ses chaussures, tel est le secret, selon lui, du bon vendeur. Il a une belle maison dans la province de Pise, une femme qu’il aime, une fille pour qui il s’efforce d’être un père présent et compréhensif. Un modèle.
Mais, derrière les apparences, il y a la face obscure de Furio, qui passe certaines de ses journées sous une identité d’emprunt, rôde pour une raison obscure près d’un lycée, et épie les jeunes filles.
Quand il commence à connaître quelques soucis professionnels et qu’il découvre que sa femme, Elisa, lui cache des choses, son  » vernis de respectabilité  » commence peu à peu à se fissurer. La tension monte, jusqu’à devenir insupportable. Va-t-il parvenir à se contrôler encore longtemps ?

Avec ce roman à la construction magistrale, Giampaolo Simi entraîne le lecteur dans un engrenage diabolique où abondent les secrets inavouables, jusqu’à un final inoubliable. La subtilité de l’analyse psychologique dont il fait preuve, alliée au suspens oppressant, place d’emblée La Nuit derrière moi parmi les incontournables du genre.

zazous blogZazous 

de Gerard Cortanze

Un superbe roman historique qui nous fait entrevoir les années noires de l’Occupation sous un angle inhabituel :  celui d’une jeunesse qui a refuse la peur et oppose à la barbarie sa joie de vivre, la danse, les chansons, le swing .

Un livre qui donne la pêche, qui respire la joie de vivre et une fantastique leçon d’histoire!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 10 mai 2016 par dans Uncategorized.