Le Clos du Lecteur

Association gérant la bibliothèque de Peaugres

[Coup de coeur]: Le baiser d’Hypocras

baiserJ’ai découvert Françoise Le Mer à travers Arrée sur image qui m’avait transportée en Bretagne au milieu d’une intrigue qui m’avait bluffée. Aussi lorsque j’ai su qu’un nouveau roman faisait partie de la dernière masse Critique… Je me suis précipitée…
Cette fois nous sommes à l’île aux Moines, dans un milieu très bourgeois, où bijoutier côtoie gynécologue et propriétaire de magasins de luxe. Ce pourrait être un paradis, si… Si le personnage, autour duquel la petite communauté semble graviter, Diane n’était pas aussi perverse… Si les liens maritaux et familiaux étaient plus solides… Et surtout si les homosexuels ne décédaient pas de mort violente… Ce qui amène le commissaire Le Gwen et son adjoint Le Fur à enquêter…
Vincent est le personnage clé de ce récit. Il établit non seulement un lien entre les personnages mais aussi entre la noirceur et la poésie du roman. Côté sombre : son métier, thanatopracteur, dont l’auteur nous expose avec précision la pratique, sa faiblesse face aux perversités de sa femme ainsi que la façon dont ses « amis » le décrivent « c’est un homme assez terne, subjugué par sa femme, (…) . Il ne lit pas et donc il manque de culture. » Coté lumière : sa tendresse qu’elle soit à l’égard de ses patients et de leur famille, de sa défunte mère ou encore à l’égard de son chat; mais aussi et surtout son courage qui lui permettra enfin de se libérer …
L’auteur alterne des scènes violentes avec des scènes d’une grande tendresse. Aux relations superficielles de la plupart des protagonistes, elle oppose la profonde amitié entre 2 animaux que tout sépare : « de son côté le rapace n’oubliait pas le félin. Presque chaque nuit, dès lors, il toquait de son bec le carreau de la pièce dans laquelle il avait vécu quelques mois pour apporter à Patapon un souris ou un mulot. »
J’ai cette fois encore été passionnée par le roman que j’ai lu d’une traite. Si je me suis moins attachée aux personnages que dans Arrée sur Image, je me suis une fois de plus laissée prendre par l’intrigue et surprendre par le dénouement. J’ai apprécié les courtes descriptions imagées et poétiques, dont voici un exemple « La présence de Vincent ne vint troubler qu’un couple de tadornes qui, en s’envolant, paraphèrent la page bleus de l’eau d’une signature d’ailes ».
Bref, ne passez pas à côté de ce roman, qui une fois de plus ravira les amateurs de terroir et de policier, mais qui en même temps donne à réfléchir sur des thèmes très actuels comme la maltraitance au sein des couples et l’acceptation de l’homosexualité d’un proche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 mars 2016 par dans Nos coups de coeur.