Le Clos du Lecteur

Association gérant la bibliothèque de Peaugres

Achats de novembre 2015 (suite)

bonheur blogUn bonheur si fragile (T2) Le drame

de Michel David


Vous aviez apprécié le tome 1 et beaucoup nous réclamaient la suite…Elle est maintenant en rayon…


Laurent n’est toujours pas revenu du chantier, quand Corinne met au monde un petit garçon nommé Philippe. Quand le jeune père revient enfin, il n’a pas changé, il est toujours aussi paresseux et irresponsable, et chaque fin de semaine il dilapide l’argent du ménage …. Quant à Gonzague Boisvert, toujours aussi égoïste, il se porte candidat aux élections municipales et fait construire un hôtel au centre du village au grand dam du nouveau curé…

 

daesh blogIls nous traitaient comme des bêtes

de Sara avec Célia Mercier

Ce livre nous a paru incontournable alors que Daesh défraie la chronique par ses nombreux attentats perpétrés à travers le monde en 2015 .
Évadée de l’enfer de Daech, Sara a le courage de raconter : Août 2014, à 27 ans, elle prépare son mariage dans un village yézidi du Sinjar en Irak. Une nuit, les hommes de Daech, cagoulés et surarmés, déferlent sur le village. Après avoir exécuté tous les hommes, ils enlèvent les femmes et les enfants, leur butin de guerre. Puis les jeunes filles, violemment arrachées à leurs mères, sont vendues comme esclaves sexuelles aux guerriers de l’organisation de l’État islamique. Elles seront alors humiliées, torturées, violées…. Prisonnière durant de longues semaines, Sara parviendra à s’évader au cours d’un périple sidérant et à se réfugier dans un village du Kurdistan…
Un témoignage bouleversant qui oppose des femmes exceptionnelles, tant par leur courage et leur humanité, à la cruauté bestiale de ces fous de Dieu.

maison blogL’été contraire

de Yves Bichet

Dans une maison de retraite, Clovis l’ancien militaire, Vignaud dans son fauteuil roulant, qui fut banquier, le baron de la Croix Duval et ses titres en bourses, Gigi la simplette, ont soif de liberté. Clémence une infirmière leur octroie des sorties après l’heure du couvre feu jusqu’au jour où la directrice de la maison de retraite est mise au courant et Clémence renvoyée. S’en suit alors un road movie complètement déjanté. En pleine canicule, les évadés accompagnés de leur infirmière et d’un autre employé de la maison de retraite se transforment en véritables Robin des Bois des temps modernes…
Un roman déjanté, optimiste idéal pour oublier les soucis quotidiens.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s