Le Clos du Lecteur

Association gérant la bibliothèque de Peaugres

[Achats de juillet 2015]

ma blogMaman a tort

de Michel Bussi

Michel Bussi nous avait captivé dans Un avion sans elle ou encore N’oublier jamais. C’est pourquoi nous avons craqué et décidé de vous proposer son dernier ouvrage : Maman à tort.
Malone, un petit bonhomme diablement attachant, affirme du haut de ses trois ans que sa Maman n’est pas sa Maman. Il est suffisamment convaincant pour que le psychologue scolaire persuade la police, pourtant bien occupée par un holdup sanglant, à enquêter…
Une fois de plus, l’auteur joue avec nos nerfs et ne nous laisse pas une minute de répit. On cherche les liens, les possibilités de dénouement…et on ne peut interrompre sa lecture sous aucun prétexte…

.

vieux blogLe vieux qui déjeunait seul

de Léa Wiazemsky

Léa Wiazemsky, l’arrière-petite-fille de François Mauriac*, fille de Régine Deforges*, a délaissé quelques temps les planches du théâtre pour nous conter cette une jolie histoire d’amitié et de tendresse. Elle signe ainsi son premier roman, un livre attendrissant.
Clara est serveuse. Parmi ses clients, un fidèle, Clément, un vieux monsieur, celui de la table n°10… Il vient tous les lundis, à la même heure… Elle aimerait bien l’aborder, mieux le connaître… Il aime observer Clara, elle l’attendrit, l’intrigue…Jusqu’au jour où il ose enfin l’aborder… Hantés par leur passé, ce vieux monsieur et cette jeune femme vont partager le poids de leurs blessures et de leurs secrets. Chacun à sa manière va bouleverser l’autre, lui donner la force de vaincre ses démons. Ensemble, ils vont tenter de se reconstruire…

* Nous avons en réserve plusieurs ouvrages de ces deux auteurs. N’hésitez pas à nous les demander !!!

femmee blog

.

La femme blessée

de Marina Carrere d’Encausse

Fatimah, une jeune femme du Kurdistan irakien, arrive grièvement brûlée à l’hôpital de Souleymanieh, victime soit disant d’un accident. Entre les scènes au village et les scènes à l’hôpital, l’auteur nous dévoile petit à petit la vie de Fatimah, et ce qui lui est arrivé.
Dans un style simple et moderne, ce roman, qui s’apparente à un témoignage, dénonce ces crimes d’honneur qui tuent chaque année des milliers de femmes.

.

vie blogDes vies parallèles

de Lucy Caldwell

Enfant, Lara voyait peu son père. Chirurgien de renom à Belfast, il ne rentrait que deux fois par mois à Londres pour travailler dans sa clinique. Très jeune Lara avait découvert la vérité : il menait une double vie. À Belfast, avec son épouse légitime et des enfants qui portaient son nom. Et à Londres, avec Lara, sa mère et son petit frère Alfie, qui restaient dans l’ombre. À bientôt quarante ans, elle se décide enfin à affronter le passé pour trouver les réponses. Elle va tenter, grâce à un atelier d’écriture, de retracer son histoire pour comprendre les raisons qui ont poussé sa mère à accepter cette situation.
Dans ce roman, Lucy Caldwell scrute non seulement les méandres d’une double vie où les mensonges ne se comptent plus, mais elle rend aussi hommage à l’écriture qui permet de prendre de la distance vis à vis de la souffrance.

.

poulets blog

Poulets grillés

de Sophie Hénaff

Récompensé en mars 2015 par le prix polar en séries ce roman policier atypique se devait de figurer dans notre bibliothèque.
La commissaire Anne Capestan revient au 36, quai des orfèvres. Après six mois de mise à pied, elle a obtenu une « promotion » : réétudier des affaires classées à la tête d’une brigade de policiers jugés « encombrants» par la hiérarchie. Contre toute attente, Anne Capestan va motiver son équipe et ses membres vont retrouver leur âme de flics et résoudre une affaire classée depuis une vingtaine d’années…
Une intrigue policière bien menée, avec des scènes qui prêtent souvent à rire et qui relèvent autant de la comédie que du polar.

Et pour les plus jeunes, outre quelques tomes de Cluedo (très demandés par les enfants), un album qui nous a beaucoup plu, tant par son graphisme que par le message qu’il porte:

C’est chic de Marie d’Orléans

Un marchand, malgré tout ses efforts, ne vend rien. Les consommateurs ont déjà tout ! Quand il est victime d’un mauvais coup de soleil, de drôles de mots sortent de sa bouche : « Qui veut des chaussures à café, des chapeaux sacs, un tapis de pluie ? » Intrigués par ces objets inédits, les clients affluent pour acheter toutes ces choses qu’ils ne possèdent pas…. La vie devient folle, et le marchand riche. Arrive alors un autre quincailler. Il vend tout simplement nos objets habituels. Les passants crient à la nouveauté, et se précipitent chez lui…
Cet album dénonce avec beaucoup d’humour les dérives de notre société de consommation.
Nous avons aimé les illustrations : Les personnages, tout en longueur, à la Modigliani, sont tout de gris et de noir vêtus, Ils contrastent franchement avec les objets détournés dont ils s’accoutrent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 2 août 2015 par dans Nouveautés du mois, Uncategorized.