Le Clos du Lecteur

Association gérant la bibliothèque de Peaugres

[Coup de coeur]: Le Faux Pas de Frédérick D’Onaglia

livreAprès le décès accidentel de son mari suivi de 10 ans d’absence, Chloé revient à St Jean du Gard enterrer Jean Chavanel, son beau père. Celui-ci fondateur d’une célèbre marque de chaussures s’est suicidé un matin dans son bureau. Acte étrange pour un homme, qui malgré les épreuves « avait toujours considéré la vie comme un don divin », et qui serrait dans sa main la gourmette de sa petite fille préférée, celle dans laquelle « il avait puisé la force de poursuivre son œuvre, de construire l’avenir» après le décès de Mathias. Sans doute n’avait il pas supporté la délocalisation à l’étranger de son entreprise, décidée par Gérald son neveu. Terrible décision qui avait provoqué le licenciement de centaines d’employés, dont Johann Dumazel, le fils du meilleur ami de Jean.

L’accueil réservé à la jeune femme n’est pas vraiment chaleureux : les villageois lui reprochent de cautionner la fermeture de l’usine où elle a joué autrefois un rôle important, tandis que sa tante comme ses cousins craignent qu’elle ne s’oppose à leur projet. Peu importe puisque de toute façon elle compte repartir au plus vite à Ramatuelle, loin de la Commanderie qui ravive trop de souvenirs, loin de cette belle-famille dont elle ne supporte plus les non-dits et la cupidité.

Mais parce que sa fille Manon souhaite fêter les vingt ans de son cousin Lucas, elle décide de prolonger son séjour de quelques jours. Guidée par les Dumazel, chef d’atelier de père en fils, elle redécouvre l’usine, l’esprit de l’entreprise créée par son beau père et décide de reprendre sa place dans la maison familiale afin de relancer la fabrication des fameuses Chavanel. Dès lors la guerre est déclarée…

Chloe, est terriblement attachante, la carapace qu’elle s’était forgée pour survivre à l’accident, qui l’avait meurtrie moralement et physiquement, se fendille peu à peu. Alors qu’elle mène une véritable croisade, elle trouve le temps d’entourer sa fille quand elle a des problèmes de santé, d’entourer son neveu qui souffre de l’indifférence de son père et se réfugie dans la drogue. Alors qu’elle était seule, ou presque, au départ, elle réussit à créer des liens profonds avec son entourage, pendant que Gérald lui, perd progressivement de sa superbe et voit ses proches s’éloigner petit à petit.

                Le roman nous tient en haleine, car outre le combat autour de l’usine, il y a le combat pour la mairie. Et puis il y a les intrigues concoctées par quelques personnages, prêts à tout pour arriver à leur fin, et bien sûr aussi les histoires de cœur des adolescents et de leurs parents. L’auteur réussit à nous surprendre jusque dans les dernières pages du roman.

                Un beau moment de lecture !

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 3 août 2014 par dans Uncategorized.